Léna BLOU nous a fait l’honneur de présenter son travail de recherche sur la thématique suivante: « bigidi’art : un pied nez à l’histoire ou un art subversif. Nous connaissons, Léna danseuse, chorégraphe, c’est sa facette de chercheuse en anthropologie de la danse que nous avons découvert ce soir là. C’est aussi cette présentation qui a clos les festivités dans le cadre du 4ème anniversaire de l’inscription du gwoka. Surprise de la soirée, le Centre Rèpriz a tenu à honorer Léna, pour tout ce qu’elle apporte au patrimoine de Guadeloupe autour de la danse. Retour en quelques images sur une très belle soirée.

Mots clés:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *